L’interview de François BODIC

Retour vers le haut niveau

L’interview de François BODIC

François peux-tu te présenter en quelques mots ?

François BODIC, 34 ans, en couple avec 2 enfants, ingénieur dans le domaine de l’énergie. J’ai débuté le triathlon en 2009 sans savoir vraiment nager, mais avec un passé plutôt cycliste. Nous habitons à Saint-Avertin depuis septembre 2016, date à laquelle j’ai rejoint le SAS en 2e club tandis que je continuais à évoluer en D2 Duathlon avec mon club de Champigny.

Après deux ans à t’entrainer avec nous tu as décidé de rejoindre officiellement le club. Qu’est-ce qui t’a motivé ? 

Le déclic, ça a clairement été le projet sportif qui commençait à germer avec Mickael et Olivier et qui m’a tout de suite motivé. Mais l’idée faisait déjà son chemin après ces 2 années, parce que finalement ce qui construit les réussites c’est l’envie d’aller tous les jours à l’entraînement et en ça l’ambiance du SAS m’a bien aidé, il me paraissait donc normal d’envisager de fêter mes prochains succès en Vert et Noir ! 

Tu arrives donc en même temps que démarre notre projet sportif. Que penses-tu pouvoir apporter aux plus jeunes du groupe ?

Mon souhait est clairement d’apporter mon expérience du grand prix, de la stratégie de course, mais surtout de la préparation en vélo/cap. La préparation d’un groupe comme celui du PS2019 c’est forcément un contenu généreux, mais surtout un groupe avec une saine émulation. Une bande de copains qui viennent tout donner pour le maillot, peu importe s’ils sont leaders ou outsiders de l’équipe. C’est cet esprit que j’ai surtout à cœur d’apporter à l’équipe et en particulier aux jeunes.

Quel est ton point fort : la tête ou les jambes ?

Je crois plutôt la tête. J’ai commencé le triathlon sur le tard et ça demande plus de réflexion pour jongler avec la technique des disciplines, la récupération, la planif, etc.. Et plus globalement si je pratique le triathlon quotidiennement c’est parce que le processus de préparation me passionne tout autant que la course, aujourd’hui je sais que je maîtrise globalement mon affaire, mais chercher constamment les petites optimisations pour pousser les curseurs est une quête infinie, mais passionnante… les jambes je leur demande juste de suivre…

Quels sont tes objectifs individuels et collectifs pour 2019

En individuel mes objectifs sont essentiellement tournés vers le triathlon longue distance avec :

– les championnats d’Europe Ironman à Francfort où je tenterais d’aller chercher une qualification pour les championnats du monde,

– les championnats du monde 70.3 à Nice en septembre,

– le Tours’NMan L pour descendre le chrono et remonter sur la boite,

– le 70.3 de Vichy où l’objectif sera d’aller chercher la qualification pour les championnats du monde 70.3 2019 à Taupo (Nouvelle-Zélande)

Pour la partie collective : 

– la montée en D2 en duathlon,

– faire le maximum pour aider l’équipe triathlon en tentant de faire oublier un sérieux handicap en natation :)…

– faire un top10 avec l’équipe duathlon sur la coupe de France et fêter la fin de saison comme il se doit !!!

Enfin que peut-on te souhaiter pour 2019 ?  

Une saison ça se gagne en grande partie pendant les longs mois d’hiver, on ne peut que me souhaiter d’avoir d’ores et déjà fait les bons choix et de ne pas être embêté par des pépins physiques, le reste suivra…!